Affichez vous sur Amanien.info - Pour vos Reportages, Annonces et Publicités
Derniere Minute
Côte d'Ivoire / SOTRA-Des Bus à cuir la chaire humaine ont remplacé les mastodontes émergents (Nous y reviendrons dans un dossier). | Côte d’Ivoire/ Le président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) Moussa Traoré nommé à la CQOMMISSION DES Droits de l’Homme. | Afrique de lOuest/ LAcadmie Rgionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) dispose dsormais dune agence San Pedro, dans la cit balnaire de Cte dIvoire | Cte dIvoire/ Lassassinat dun apprenti de gbaka Abidjan sud ce dimanche 20 aot 2017 a t la base dune perturbation dans ce secteur entre Port Boute et Grand Bassam ce 21 /08/217 | Cte dIvoire-Abidjan 2017/ Ouverture des 8me Jeux de la Francophonie ce vendredi 21 juillet 2017 19 HGMT. |
Le directeur g?n?ral Conseil coton-anacarde, Malamine Sanogo, a fait le Bilan ? mi-parcours de la traite de noix de cajou de de l?ann?e 2016. C?est dans la matin?e de ce vendredi 13 mars ? l?auditorium de la CAISTAB sis au Plateau-Abidjan


Cette rencontre de pr?sentation du Bilan ? mi-parcours de la campagne 2016 de commercialisation des Noix de Cajou entre la presse et le directeur g?n?ral du CCA, Malamine Sanogo, a tenu toutes ses promesses. D?abord, elle a pris l?allure d?une c?r?monie d??changes entre acteurs de la fili?re anacarde avec la pr?sence tr?s remarqu?e de toutes les coop?ratives, structures d?exportation, syndicats et personnel du CCA de ce secteur dite seconde culture p?renne majeure apr?s le cacao.


Le Dg du conseil coton-anacarde a profit? de l?occasion pour inviter les exportateurs et acheteurs ? respecter le prix minimum bord-champ fix? ? 350 FCFA avant d?ajouter que 450 mille tonnes de noix de cajou ont fait l?objet d?achat aux producteurs pour cette campagne ? mi-parcours pour 200 mille tonnes export?es ? ce stade contre 330 mille tonnes ? cette m?me p?riode l?ann?e 2015. En clair, les volumes des achats et des exportations de noix de cajou sont respectivement en recule de 19% et 40% avec une baisse globale des exportations de plus en plus notable ? destination de l?Inde avec environ 60% et au niveau du Vietnam o? le volume est quasi constant avec 4% de baisse.

Des difficult?s ont ?t? constat?es au cours de cette phase de la campagne ? mi-parcours 2016, a fait savoir Sanogo Malamine, sont notamment les retards dans la maturation des noix de cajou et une augmentation tr?s rapide des prix bord-champ due ? la demande des pays limitrophes qui favorisent les sorties frauduleuses des produits de la C?te d?Ivoire. Cependant, selon Malamine Sanogo, Dg du Conseil Coton Anacarde, cette situation n?a pas ?t? sans cons?quence sur la capacit? des diff?rentes cat?gories d?acteurs ? respecter leurs engagements contractuels.


Raison pour laquelle, les responsables des coop?ratives de producteurs pr?sents ? cette conf?rence de presse ont tenu ? d?noncer les agissements de ce cartel qui constituent une menace r?elle pour leur activit?.


Soulignons que d?un prix minimum bord champ de 350F CFA par kilogramme de noix brutes de cajou bien s?ch?es et bien tri?es fix? par le gouvernement, les prix aux producteurs ont ?volu? jusqu?? 650F CFA dans certaines localit?s, soit quasiment le double avec une moyenne nationale de l?ordre de 550F CFA.

Pour le directeur g?n?ral, Malamine Sanogo, ??depuis sa mise en ?uvre, il y a deux ans, la r?forme de la fili?re anacarde porte ses fruits. En seulement deux ans, la C?te d?Ivoire est devenue 1er producteur de la noix de Cajou au niveau mondial devant les pays traditionnels de grande production tels que l?Inde et le Vietnam??.

Adjoumani Delors
[...]
Actualités