Affichez vous sur Amanien.info - Pour vos Reportages, Annonces et Publicités
Derniere Minute
Afrique de l’Ouest/ L’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) dispose désormais d’une agence à San Pedro, dans la cité balnéaire de Côte d’Ivoire | Côte d’Ivoire/ L’assassinat d’un apprenti de gbaka à Abidjan sud ce dimanche 20 août 2017 a été à la base d’une perturbation dans ce secteur entre Port Boute et Grand Bassam ce 21 /08/217 | Côte d’Ivoire-Abidjan 2017/ Ouverture des 8ème Jeux de la Francophonie ce vendredi 21 juillet 2017 à 19 HGMT. | Côte d’Ivoire/ Le pont Félix Houphouët Boigny nécessite une petite couche de bitume avant le démarrage des 8ème jeux de la Francophonie. | La Compagnie ivoirienne des transports (Citrans) a lancé samedi à Abidjan ses activités avec une flotte de 06 bateaux |
Un r?seau de 20 facilitateurs exp?riment?s d?sormais form?s ? la m?thodologie de la Banque pour am?liorer l?efficacit? des institutions gr?ce au partage syst?matique des exp?riences et bonnes pratiques
Dakar, S?n?gal, 29 Mai 2017 _ La documentation et le partage syst?matique de bonnes pratiques pour am?liorer l?efficacit? des institutions ?taient au c?ur de l?atelier de formation des formateurs sur le Partage des connaissances que la Banque mondiale a organis? ? Dakar, S?n?gal du 22 au 26 mai 2017.
Cet atelier de 5 jours avait comme objectif le renforcement des capacit?s de 20 facilitateurs exp?riment?s repr?sentants 9 pays d?Afrique francophones pour am?liorer l?efficacit? des institutions du service public afin qu?elles deviennent plus r?silientes aux rotations du personnel et que les succ?s et bonnes pratiques soient r?pliqu?s ? plus grande ?chelle.
Contrairement ? de nombreuses approches classiques de gestion des connaissances, la m?thodologie du groupe de la Banque Mondiale met l?accent sur la capture des savoirs empiriques au sein d?une organisation pour ensuite convertir les enseignements dans des formats accessibles qui peuvent ?tre partag?s, enseign?s, adapt?s et reproduits. La m?thodologie est novatrice dans le sens o les institutions partenaires con?oivent et mettent en ?uvre leur propre programme d?action.
? Les institutions nationales recherchent souvent les bonnes pratiques ? l?ext?rieur de leur organisation et ignorent g?n?ralement les solutions d?coulant de leurs propres exp?riences op?rationnelles, ? a d?clar? Laurent Porte, Sp?cialiste en partage des connaissances ? la Banque Mondiale, co-animateur de l?atelier de formation des formateurs.
A l?issue de l?atelier, les participants, ont r?affirm? leur engagement ? servir de relais pour am?liorer la transparence des proc?dures et rendre l?information accessible au plus grand nombre au sein des organisations du secteur public.
Dans sa d?claration de cl?ture, Laurent Porte s?est f?licit? de la qualit? des ?changes, de la fa?on dont les participants se sont appropri? les outils de partage de connaissances qui constituent un ?l?ment essentiel du processus de d?veloppement, au m?me titre que les outils financiers et techniques. ?
? Nous esp?rons que vous serez les ambassadeurs de la m?thodologie du partage syst?matiques des connaissances aupr?s des institutions du secteur public en Afrique francophone ? a conclu Kerstin Tebbe, consultante de la Banque et co-animatrice de l?atelier.
Pour sa part, Maty Ndiaye Sy, qui s?exprimait au nom de tous les participants, a estim? que la plateforme d??changes offerte par l?atelier de formation des formateurs ? devrait se poursuivre au sein de toutes les organisations du secteur public en Afrique francophone, afin d??riger la diffusion de meilleures pratiques en mod?le de transfert d?expertise syst?matique entre pairs dans leurs activit?s quotidiennes. ?
Pour rappel, le programme de la Banque Mondiale d?veloppe les capacit?s de partage de connaissances au sein des organisations de mani?re progressive. L?approche repose sur une s?rie d?interventions qui s??talent g?n?ralement sur une p?riode de 18 ? 24 mois, et dont b?n?ficient des organisations du secteur public ? travers le monde, toutes r?gions et secteurs confondus. Elle comprend un exercice d?auto-?valuation des capacit?s en partage des connaissances, la formulation d?une vision pour le partage des connaissances, l??laboration d?une feuille de route ? moyen terme pour atteindre cette vision et le d?veloppement d?un plan d?actions sur 100 jours. Elle consiste en une s?rie d?ateliers participatifs, de guides, et de conseils pratiques au niveau local et elle est conduite par la Banque mondiale qui s?appuie sur r?seau mondial de facilitateurs exp?riment?s.
Les 20 facilitateurs ayant pris part ? l?atelier de Dakar sont : Aw Boubacar, S?n?gal ; Bazan Michel, S?n?gal ; Buhl Jonathan, Allemagne; Ciss? Falilou, S?n?gal ; Diouf Ndiaye Nafissatou, S?n?gal ; Djaka Yaovi Mawusi, Togo ; Dondasse Pato ; Burkina Faso ; Kamassi Faten, Tunisie ; Kompaore Yennenga, Burkina Faso; Kou? Ang?le, C?te d?Ivoire ; Massamba Val, R?publique D?mocratique du Congo ; M?nard Amos, B?nin ; Nerhling Sarah, Etats-Unis ; Ntamack Herv?, Cameroun; Sanzhie Bokally Thierry, Cameroun ; Sy Ndiaye Maty, S?n?gal ; Traor? Thiam Gnylane, S?n?gal; Thoto Frejus, Benin; Tour? Cheikh Tidiane, S?n?gal ; Zambl? Georgette, C?te d?Ivoire.
--FIN?
[...]