Affichez vous sur Amanien.info - Pour vos Reportages, Annonces et Publicités
Derniere Minute
Côte d’Ivoire/ L’assassinat d’un apprenti de gbaka à Abidjan sud ce dimanche 20 août 2017 a été à la base d’une perturbation dans ce secteur entre Port Boute et Grand Bassam ce 21 /08/217 | Côte d’Ivoire-Abidjan 2017/ Ouverture des 8ème Jeux de la Francophonie ce vendredi 21 juillet 2017 à 19 HGMT. | Côte d’Ivoire/ Le pont Félix Houphouët Boigny nécessite une petite couche de bitume avant le démarrage des 8ème jeux de la Francophonie. | La Compagnie ivoirienne des transports (Citrans) a lancé samedi à Abidjan ses activités avec une flotte de 06 bateaux | Côte d’Ivoire/Douanes- Le Colonel DAH Pierre vient d’être choisi en conseil des ministres DG par intérim des DOUANES IVOIRIENNES ce mercredi 03 mai 2017 |
Les pesticides d’une part, sont un danger pour l’homme et une source de pollution pour notre environnement, et d’autre part, jouent un rôle prépondérant en matière agricole. Tant ils facilitent l’activité des agriculteurs, et favorisent l’amélioration des rendements. Il était donc primordial de communiquer sur ces produits et en connaître ses bienfaits. C’est conscient de cette situation que le Progep-ci en partenariat avec la Maison de la Presse d’Abidjan (Mpa) a accepté de participer à la tribune de la Mpa dénommée « Les Rendez-vous de la presse », le mardi 25 juillet 2017, à son siège au Plateau.
« La gestion des pesticides et des objets obsolètes et déchets associés en Côte d’Ivoire » était au centre des échanges avec la presse. Ce rendez-vous, selon le Professeur KOUADIO Kouamé Georges, coordonnateur du projet de gestion des pesticides obsolètes et déchets en Côte d’Ivoire (Progep-ci) vise à informer les journalistes sur les conséquences des pesticides obsolètes et sur la stratégie de la Côte d’Ivoire pour une bonne gestion de ces produits dangereux présents sur l’ensemble du territoire national. Le Directeur général de l’Environnement et coordonnateur a eu l’honneur de présenter le projet, ses enjeux pour la Côte d’Ivoire et son bénéfice pour la population et l’environnement. Il a par ailleurs rappelé l’importance du rôle des médias dans la mise en œuvre de ce projet qui est centré sur l’homme et l’environnement. ‘’ Les médias jouent un rôle capital dans l’information et la sensibilisation du public car, c’est au travers des médias que la plupart des populations sont informées des actions des gouvernants et des incidences que ces actions ont sur eux », a-t-il souligné. A partir d’une présentation PowerPoint, le Professeur a démontré avec des images, la nécessité d’une bonne gestion des pesticides en Côte d’Ivoire. Puis il a appelé les journalistes à s’impliquer véritablement dans la mise en œuvre du Progep-ci afin d’aider la Côte d’Ivoire à inventorier, collecter, transporter, stocker et éliminer de manière écologique, rationnelle les stocks de pesticides interdits, périmés et frauduleux présents sur le territoire national. Aussi a-t-il fait entendre que le Progep-ci a ratifié la convention de Bâle, de Rotterdam, de Stochkolm…
Le Directeur général de la Mpa, Karamoko BAMBA a, au nom de la Mpa souhaité la bienvenue à tous, avant d’inviter la presse à servir de relais aux populations.
Placé sous la tutelle ministère de la Salubrité, de l’environnement et du développement durable, le Progep-ci est un projet financé par la Banque mondiale pour aider la Côte d’Ivoire à améliorer la gestion des pesticides, puisque le pays est signataire portant sur la gestion des substances chimiques, y compris les pesticides et les polluants organiques persistant.

David KOUAME (davidkouame78@yahoo.fr)
[...]
Actualités