Affichez vous sur Amanien.info - Pour vos Reportages, Annonces et Publicités
Derniere Minute
Afrique de l’Ouest/ L’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) dispose désormais d’une agence à San Pedro, dans la cité balnéaire de Côte d’Ivoire | Côte d’Ivoire/ L’assassinat d’un apprenti de gbaka à Abidjan sud ce dimanche 20 août 2017 a été à la base d’une perturbation dans ce secteur entre Port Boute et Grand Bassam ce 21 /08/217 | Côte d’Ivoire-Abidjan 2017/ Ouverture des 8ème Jeux de la Francophonie ce vendredi 21 juillet 2017 à 19 HGMT. | Côte d’Ivoire/ Le pont Félix Houphouët Boigny nécessite une petite couche de bitume avant le démarrage des 8ème jeux de la Francophonie. | La Compagnie ivoirienne des transports (Citrans) a lancé samedi à Abidjan ses activités avec une flotte de 06 bateaux |
Fini les ann?es de gal?re. Les ports d?Abidjan et de San Pedro reviennent dans la course pour tenter de doubler leurs concurrents r?gionaux. Le Port autonome d?Abidjan (PAA) revient dans la course. Pour supplanter ses concurrents directs dans la r?gion - Lom?, au Togo ; Tema, au Ghana ; Cotonou, au B?nin ; Pointe-Noire, au Congo ; et Kribi, au Cameroun -, il cherche ? attirer des investissements. Hien Si?, directeur g?n?ral du PAA, a pour cela ?labor? un ambitieux plan de d?veloppement des infrastructures qui doit en faire dans trois ans un port de r?f?rence sur la fa?ade Atlantique du continent - entre Durban, en Afrique du Sud, et Tanger, au Maroc. D?j?, on per?oit les premiers signes de relance. Le trafic global a progress? de 7 % en 2013, apr?s s??tre ?lev? ? 22 millions de tonnes l?ann?e pr?c?dente. Une augmentation qui, n?anmoins, ne permet pas aux autorit?s portuaires de se reposer sur leurs lauriers. "D?ici ? 2020, nous investirons plus de 2 milliards d?euros dans le d?veloppement de nos infrastructures sous la forme de partenariats public-priv? (PPP)", confie Hien Si?.

Modernisation

Son projet phare reste le second terminal ? conteneurs, rebaptis? C?te d?Ivoire Terminal et conc?d? en mars 2013 au consortium constitu? d?APM Terminals, de Bollor? Africa Logistics (BAL) et de Bouygues Travaux Publics, apr?s un appel d?offres international contest?. L??tat ivoirien investira 380 milliards de F CFA (580 millions d?euros) dans ce m?gaprojet et les concessionnaires contribueront ? hauteur de 160 milliards de F CFA. Le futur terminal, qui sera op?rationnel en 2017, doublera la capacit? du port, qui passera ? 2,5 millions de conteneurs. Le PAA a ?galement pris en compte le boom minier qui se profile au Burkina Faso, au Mali et en C?te d?Ivoire en ?tendant son terminal min?ralier. Les installations actuelles traitent 300 000 tonnes de mangan?se environ chaque ann?e, et l?objectif est d?atteindre 3 millions de tonnes de minerais divers ? moyen terme, essentiellement en provenance des mines de mangan?se et de zinc du Burkina. Le port de p?che doit aussi moderniser ses infrastructures, alors que la C?te d?Ivoire est d?j? le deuxi?me exportateur de thon au monde, apr?s le Japon. Enfin, le terminal consacr? aux c?r?ales n??chappera pas ? la vague de r?novations en cours, dans l?objectif d?accro?tre les volumes de riz, de ma?s et de bl?, entre autres.

Terminal min?ralier

? l?ombre de l?ogre abidjanais, le port de San Pedro, lui, a g?r? 3,2 millions de tonnes de marchandises en 2012, et ciblait 4,2 millions de tonnes ? la fin de 2013. Les autorit?s portuaires ont d?cid? de diversifier les exportations de produits agricoles et de ne plus se contenter des volumes de caf? et de cacao. Ainsi, coton et anacarde (noix de cajou) transitent d?j? depuis plusieurs mois par San Pedro. Le gouvernement souhaite faire de ce dernier le grand port occidental de la C?te d?Ivoire, capable de desservir la r?gion de la Guin?e foresti?re comme le sud du Mali et l?est du Liberia. Dans la perspective d?une exploitation mini?re dans l?ouest du pays, San Pedro pourrait se trouver dot? d?un grand terminal min?ralier, pour un co?t estim? ? 300 milliards de F CFA. B?n?ficiant d?un tirant d?eau de 12 m?tres, San Pedro peut accueillir les grands navires et compte renforcer ses activit?s de transbordement, dont il s?est d?j? fait une sp?cialit?. Cette activit? a repr?sent? 2,8 millions de tonnes fin 2013, et l?armateur italo-suisse M?diterran?en Shipping Company (MSC), ?galement concessionnaire du terminal ? conteneurs, pr?voit d?investir 250 millions d?euros pour accompagner l?augmentation de ses trafics
[...]
Actualités