Affichez vous sur Amanien.info - Pour vos Reportages, Annonces et Publicités
Derniere Minute
Afrique de l’Ouest/ L’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) dispose désormais d’une agence à San Pedro, dans la cité balnéaire de Côte d’Ivoire | Côte d’Ivoire/ L’assassinat d’un apprenti de gbaka à Abidjan sud ce dimanche 20 août 2017 a été à la base d’une perturbation dans ce secteur entre Port Boute et Grand Bassam ce 21 /08/217 | Côte d’Ivoire-Abidjan 2017/ Ouverture des 8ème Jeux de la Francophonie ce vendredi 21 juillet 2017 à 19 HGMT. | Côte d’Ivoire/ Le pont Félix Houphouët Boigny nécessite une petite couche de bitume avant le démarrage des 8ème jeux de la Francophonie. | La Compagnie ivoirienne des transports (Citrans) a lancé samedi à Abidjan ses activités avec une flotte de 06 bateaux |
La commission d’accès à l’information et aux documents publics (CAIDP) dirigée par KEBE Yacouba a répondu à la requête de renforcement de capacité des membres d’Union de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (l’UPL-CI) pour un séminaire de formation à l’attention de ses membres ce jeudi 22 mars 2018.

Saisissant l’occasion, le président de l’UPLCI a précisé dans son allocution que c’est à l’occasion d’une visite de présentation de l’association au président de la CAIDP et ses collaborateurs le 19 février 2018 que la demande d’une formation a été formulée à la CAIDP à l’effet d’imprégner des procédures d’accès aux sources d’informations et documents d’intérêt public.

Pour le Président de la CAIDP, KEBE Yacouba, la ‘‘presse électronique’’ qu’il qualifie de presse d’avenir du journalisme a besoin d’être encadrée. « Cette séance vivement souhaité par les membres de l’UPLCI devra permettre, chers confrères et consœurs de renforcer vos capacités dans l’exercice de la profession », a précisé le président de le président de la CAIDP, KEBE Yacouba.

Etaient présents à cette formation, Francis Domo, représentant Raphaël Lakpé, président du CNP, le FSDP représenté par le responsable de communication, Parfait Kouassi, etc.
Actutransport.net

SAISINE DE LA CAIDP

La CAIDP est saisie par tout intéressé, par voie de requête écrite adressée à son Président. Elle peut se saisir d’office. Après saisine de la CAIDP, le Conseil procède à l’examen du dossier.
Si le Conseil estime qu’il y a lieu de procéder à des investigations, il en informe immédiatement l’organisme public concerné. Au terme de l’enquête, un procès-verbal est rédigé et transmis au Conseil. Le Conseil peut en toutes hypothèses mettre en demeure les organismes publics concernés, de se conformer aux prescriptions légales.
En cas de non-respect de ses décisions, le Conseil peut infliger à l’organisme concerné l’amende prévue à l’article 20 de la loi n°2013-867 du 23 décembre 2013 relative au droit d'accès à l'information. Cette amende est fixée à 360.000 Francs.
La CAIDP peut infliger une astreinte par jour de retard à l’organisme public mis en cause, dans les cas suivants (Article 31) :
• refus de réceptionner une demande sans motif légitime ;
• rejet d’une demande sans motivation ;
• absence de réponse à une demande dans les délais prévus aux articles 12 et 13 de la loi n°2013-867 du 23 décembre 2013 susvisée.
La CAIDP peut, dans les cas prévus aux articles 31 et 32 ci-dessus, saisir les tribunaux par voie de requête pour faire exécuter ses décisions. (Article 32).
La CAIDP peut être consultée pour donner des avis et faire des recommandations sur toutes questions relatives au droit d’accès à l’information d’intérêt public
[...]
Actualités