Affichez vous sur Amanien.info - Pour vos Reportages, Annonces et Publicités
Derniere Minute
Afrique de l’Ouest/ L’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) dispose désormais d’une agence à San Pedro, dans la cité balnéaire de Côte d’Ivoire | Côte d’Ivoire/ L’assassinat d’un apprenti de gbaka à Abidjan sud ce dimanche 20 août 2017 a été à la base d’une perturbation dans ce secteur entre Port Boute et Grand Bassam ce 21 /08/217 | Côte d’Ivoire-Abidjan 2017/ Ouverture des 8ème Jeux de la Francophonie ce vendredi 21 juillet 2017 à 19 HGMT. | Côte d’Ivoire/ Le pont Félix Houphouët Boigny nécessite une petite couche de bitume avant le démarrage des 8ème jeux de la Francophonie. | La Compagnie ivoirienne des transports (Citrans) a lancé samedi à Abidjan ses activités avec une flotte de 06 bateaux |
Actutransport.net

Selon Christian Cardon, chef de la délégation régionale d’Abidjan du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), lors d’une conférence « ce n’est pas au CICR de donner un statut aux personnes qui sont en prison en Côte d’Ivoire ». C’est ce mercredi 18 avril 2018 à la Maison de la Presse d’Abidjan-Plateau.
Cette réponse est consécutive à la question d’un journaliste sur l’existence de « détenus d’opinion » dans les prisons ivoiriennes, Christian Cardon DE Lietchbuer s’est voulu clair : « notre rôle est de savoir si ces personnes sont détenues de façon digne », ajoutant que le CICR « n’est pas là juste pour dire ce qui ne va pas ». Mais aussi « pour dire ce qui va en fonction des moyens ».
Selon lui, le CICR a pour objectif d’assurer des conditions de détention et un traitement humain à toutes les personnes privées de liberté, quelles que soient les raisons ayant motivé leur interpellation et leur placement en détention.
Pour ce faire, un « dialogue confidentiel » est mené avec les autorités sur les constatations, les normes nationales et internationales pertinentes, ainsi que sur les actions et ressources indispensables pour améliorer la situation des personnes détenues, a-t-il expliqué.
Toutefois, M. Cardon reconnait que la majorité des personnes, à qui sa structure rend visite dans les prisons ivoiriennes, sont celles arrêtées en lien avec les dernières crises.
Par ailleurs, le chef de la délégation régionale d’Abidjan, qui se prononçait sur le thème : « Actions humanitaires en Afrique de l’Ouest – Priorités, défis et accomplissement », a annoncé que le CICR ambitionne de faire d’Abidjan sa 3e grande base arrière logistique au monde. Etaient également présents à cette rencontre, le directeur adjoint du CICR pour l’Afrique, Patrick Youssef et le président de l’Union nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Traoré Moussa.
Actutransport.net / T.M.
[...]
Actualités